CMM – Infos Novembre 2019

Novembre 2019

MWC Info | CMM Info | CMM Infos

Novembre 2019

La responsable du développement se retire

La responsable du développement, Arli Klassen quittera son poste à la fin du mois de janvier 2020. Elle occupe ce rôle depuis décembre 2012 après avoir occupé les fonctions de directrice exécutive binational du Mennonite Central Committee. Elle travaillait à la CMM dans les domaines de la collecte de fonds et de la stratégie.Read more

Les églises éthiopiennes inspirent des églises aux États-Unis

Debout dans un des bureaux de l’union d’églises membre de la CMM, Meserete Kristos Church (MKC), l’ancien président, Tewodros Beyene, présente plusieurs membres de la Conférence Mennonite de Lancaster (LMC) à l’équipe administrative de MKC. Il explique que la délégation de la LMC est venue pour écouter MKC.Read more

Lire plus

Aux racines de la Réforme radicale

L’apostrophe d’une œuvre graphique saisissante

Le musée d’art moderne et contemporain de Strasbourg propose, en ce moment, une rétrospective consacrée à l’artiste allemande Käthe Kollwitz. L’essentiel de ses travaux sont des gravures, des dessins en noir et blanc et des statues, qu’elle a produits pendant la première moitié du XXe siècle. Il est difficile de la classer dans un genre. On a pu la qualifier d’expressionniste et il est vrai que ses œuvres ont une grande force expressive. Mais là s’arrête la proximité.

Käthe Kollwitz peint la misère et la souffrance qu’elle voit à sa porte. Elle était proche de la social-démocratie allemande, mais son approche est plus sensible que politique ou idéologique. Elle a produit, par exemple, une gravure représentant l’enterrement du leader spartakiste Karl Liebknecht, mis à mort alors qu’il tentait de provoquer une révolution dans l’Allemagne vaincue, juste après la guerre de 14-18. Elle écrivit à cette occasion : « En tant qu’artiste, j’ai le droit d’extraire le contenu émotionnel de toute chose, de le laisser agir sur moi et de l’extérioriser. J’ai par conséquent le droit de représenter l’adieu des ouvriers à Liebknecht, sans suivre Liebknecht dans ses idées politiques ».

Gedenkblatt für Karl Liebknecht (Hommage à Karl Liebknecht), 1919, gravure sur bois, 34x49, éd. de 100.

lire plus

La CMM accompagne la famille dans les moments difficiles

MWC Info | CMM Info | CMM Infos

Octobre 2019

La CMM accompagne la famille dans les moments difficiles

La Conférence Mennonite Mondiale (CMM) a travaillé en partenariat avec des organisations anabaptistes pour apporter de l’aide dans le cas de catastrophes naturelles récentes qui ont touché des églises membres. Le travail de reconstruction peu médiatisé dure longtemps après que l’argent des dons ait été dépensée. Les églises continuent de travailler à la reconstruction des sites, à la récupération de sources de revenu et à la guérison des traumatismes.Lire plus

Une publication en hindi ressuscite pour partager les nouvelles mennonites

En 2015, le magazine Mennonait Mandli Samachar Patrika a été relancé par un comité d’édition. Ce magazine, en langue hindi, permet de partager les nouvelles des 4900 membres baptisés des 22 paroisses de l’union d’églises Mennonite Church India Dhamtari CG (MCI).Lire plus

Envoyés bénévoles et missionnaires : ambassadeurs de la paix

Du 6 au 8 septembre 2019, 23 membres des organisations appartenant au GASN et à la GMF de 12 pays d’Amérique latine se sont réunis à Cachipay, en Colombie, pour renforcer leurs liens fraternels et discuter de leur vision commune du service et de la mission en tant que fruits émanant des églises anabaptistes.Lire plus

« Une bible des femmes », un livre hommage à des pionnières

Anne-Cathy Graber, du Centre Mennonite de Paris est l’une des auteures

«En 1895, Elizabeth Cady Stanton réunit un comité de vingt femmes pour réécrire la Bible. Elles découpèrent les passages qui parlaient des femmes, et les commentèrent selon leurs convictions. Que deviendrait une entreprise de réécriture de la Bible au XXe siècle par les femmes ?»

Le livre collectif d’Elizabeth Cady Stanton «la Bible des femmes» participera grandement à la naissance du mouvement féministe américain. La terrible situation de subordination des femmes au XIXe siècle nécessitait des actions coup de poing dont le retentissement permettrait l’éveil des consciences. J’imagine aisément la tête et la réaction des conservateurs à l’idée de ce découpage de la Bible en petits morceaux… Quel sacrilège !

Malgré le chemin qu’il reste à parcourir, nous sommes loin de la situation de ces pionnières. Ce livre-ci, lui aussi intitulé «une Bible des femmes», n’est donc pas un livre coup de poing, mais un livre hommage construit sur un choix de différentes thématiques que les théologiennes auteures ont jugées majeures pour les femmes d’aujourd’hui.

Quand les Églises racontent leur histoire – Soirée débat

Conférence - La mémoire au service de la réconciliation Faculté de Sèvre 35, bis rue de Sèvres – 75006 Paris – Tel. : 01 44 39 56 14

La mémoire au service de la réconciliation

Jeudi 17 octobre 2019 de 19h30 à 21h30

 

Les relations entre communautés chrétiennes sont largement tributaires de ce qui est advenu dans les siècles passés. Relire ensemble notre histoire – les blessures et les drames qui l’ont marquée, mais aussi les tentatives de rapprochement qui ont vu le jour –, c’est s’engager sur un chemin de réconciliation. Cet acte de mémoire est déjà promesse de communion.Les échanges et le temps convivial qui suivra permettront d’approfondir cette question qui est aujourd’hui centrale pour le dialogue œcuménique.

Avec la participation de :
Michel FÉDOU, Centre Sèvres – Facultés jésuites de Paris
Anne-Cathy GRABER,Centre Sèvres – Facultés jésuites de Paris
Pierre-Olivier LÉCHOT, Institut Protestant de Théologie
Goran SEKULOVSKI, Institut Saint-Serge

Lire plus